Merci à vous tous.


Vous êtes là avec nous les guides de lumière.

Vous êtes là pour vous.

C’est par vous que tout peut changer.


 Vous êtes tous un maillon. Ensemble vous formez une chaîne. Chaque maillon doit être fort pour résister. S’il y en a un de plus faible, les autres doivent venir à sa rencontre. Il ne faut pas laisser un maillon se casser ; le maillon faible est à repérer dès qu’il fait signe de faiblesse. Ainsi repéré, les maillons forts vont pouvoir aller l’aider, le soutenir, l’entourer pour prendre un temps le relais.


Ce qui compte, c’est que la chaîne ne se brise pas.


Actuellement votre terre est constituée de chaînes avec des maillons forts et d’autres chaînes avec des maillons faibles.

Il n’y a pas unité, vous êtes dépareillés, vous êtes divisés ;

votre monde est limité.


Il vous faut voir au-delà des barrières.


 Elevez-vous, prenez de la hauteur, vous verrez les choses avec un autre point de vue et si vous pouviez voir les mêmes choses que nous, vous prendriez peur de cette agitation terrestre, de cette cacophonie qui empêche les hommes de voir leur vraie situation.


N’ayez pas de peurs, il faut que chacun de vous tous soit une lumière.


Allumez cette petite lumière ; elle doit devenir un phare pour ceux qui sont blessés, affaiblis, laissés de côté. Soyez ce phare tant espéré par les navigateurs qui arrivent près des côtes.

Votre lumière intérieure doit sortir par vos pores pour laisser jaillir des faisceaux de lumière d’amour  qui éclaireront ceux qui auront perdu leur lumière dans la tempête.

Aimez, rayonnez, donnez, cela ne vous coûte rien.

Le soleil qui vous réchauffe vous apporte la douceur et tout cela est gratuit.


Il en est de même pour vous,

la lumière qui se dégage de vous est comparable au soleil.

Elle est un bienfait et un liant entre vous.

Donnez cette aide autour de vous pour que la chaîne soit solide.


Chacun de vous est important et doit donner son éclairage aux plus en difficulté.

Soyez lumineux ;

vous êtes tous sur la côte, d’autres ont besoin de ce repère.


Aimez- aimez.

 

                                                            

Message - Février 2012