Merci de votre présence.


La présence dont nous parlons est différente de votre présence physique.

Votre présence est une présence plus subtile, plus profonde :

votre propre enfant, votre enfant intérieur est là.

Nous savons, nous voyons en vous, et votre potentiel est immense.


Soyez à votre écoute.

Cet enfant ne vous trahit pas, il est là pour vous révéler à vous-même.

Soyez présent à votre vraie personne.

Soyez prêts à vous écouter et non à suivre le flot tracé pour tous.

Vous êtes en droit, et vous devez dès qu’il y a prise de conscience,

de prendre votre vie en main.

Soyez acteur de votre vie, vivez votre vie.


Le pouvoir de la pensée, votre pensée pas celle de quelqu’un d’autre.

Soyez sûrs de votre rôle qui se joue pour votre réalisation, pour que votre vie soit une belle vie, une autre vie que celle que vous avez connue jusqu’ici.


Il est temps que vous acceptiez de vivre en toute simplicité,

en toute honnêteté avec vous-même.


Tout acte qui vous est imposé doit trouver écho en vous, sinon,

il ne faut pas passer à l’action.

Soyez toujours, toujours en accord avec votre moi  profond. Tout en découlera en positif, tout s’éclairera, tout s’en suivra parce que vous aurez notre aide.

 Notre aide vous sera apportée dès que nous verrons qu’en vous tout s’éclaire

au nom de l’amour.

Votre vie est à construire,

vous êtes un acteur, vous êtes un architecte, vous êtes un constructeur de vie,

de beauté pour l’harmonie dans le monde puis de l’univers.

Soyez sûrs de cela.

Votre part de travail est importante, Mais nous vous suivrons et ferons tout

pour vous ouvrir la voie.

Cette vie est à magnifier, soyez de ceux qui participent à cette réalisation.

Vous êtes un artisan dans cet espace qui

vous est accordé de vivre dans la matière.

 Rendez cette matière plus légère, elle vous transmutera et fera de vous

un autre homme.

Celui qui viendra pour devenir homme de demain.


Soyez à votre place,

vous aurez votre rôle à jouer pour que vienne la nouvelle terre.


Merci à vous tous.

 

 

 

 

Message - mars 2012.